Utilisez le filtre pour afficher les entrées du glossaire qui commencent par cette lettre.
  • Délégation de tâches

    La délégation de tâches est une forme d’accompagnement, qui, dans de bonnes conditions, permet un apprentissage direct.
    En effet, proposer de nouvelles responsabilités à un travailleur étend sa capacité d’action et ses domaines de connaissances.

    Quelles sont les bonnes conditions pour déléguer ? On peut faire référence ici au « management situationnel » qui se base sur la motivation et la capacité du collaborateur, pour la tâche que vous voulez lui déléguer. Personne n’est jamais motivé ou compétent pour tout, il faut donc s’adapter à chaque proposition de tâche.

  • Délégation syndicale

    Le statut de la délégation syndicale est réglé par des conventions collectives de travail. Ceci implique que  seuls  les employeurs auxquels s'applique  la loi sur les CCT peuvent être tenus de reconnaître une délégation syndicale dans leur entreprise.
    De plus, plusieurs lois et règlements attribuent  des compétences à la délégation syndicale à défaut de conseil d'entreprise et de comité pour la prévention et la protection au travail.    

    Les délégués syndicaux sont désignés ou élus parmi les travailleurs de l'entreprise pour représenter le personnel affilié à un syndicat.
    La représentation des travailleurs par la délégation syndicale peut être étendue à l'ensemble des catégories du personnel par une convention conclue en (S)CP.

    Voir le site emploi.belgique.be

    Compétence de la délégation syndicale

    La CCT n° 5 pose que les compétences de la délégation syndicale concernent, entre autres :

    • action relative aux  relations de travail ;
    • les négociations en vue de la conclusion de CCT ;
    • veiller à l'application de la législation sociale dans l'entreprise, des CCT, du règlement de travail et des contrats individuels de travail ;
    • être entendue par le chef d'entreprise  à l'occasion de tout (risque de) litige ou différend de caractère collectif ;
    • assister les travailleurs en cas de  réclamation individuelle ;
    • droit à une information préalable quant aux changements susceptibles de modifier les conditions contractuelles ou habituelles de travail et de rémunération ;
    • assumer les tâches du conseil d'entreprise et/ou comité pour la prévention et la protection au travail en cas d'inexistence de ces organes.