Les maisons des repos et maisons de repos et de soins, un secteur en pleine croissance.

18 novembre 2015

Avec plus de 1500 établissements et environ 60.000 travailleurs, c’est un des grands pourvoyeurs d’emplois dans le non marchand. Par ailleurs, le vieillissement toujours croissant de la population fait et fera jouer à ce secteur un rôle de plus en plus important au sein de notre société. Le Fonds Social des Maisons de Repos et maisons de repos et de soins privés appartient à la Commission Paritaire 330. 

Le Fonds a pour objet la promotion et le financement des initiatives en matière d’emploi et de formation. Ses actions se déclinent en quatre axes :

  • Développement et appui financier aux projets de formations de travailleurs appartenant aux groupes à risque (défini par CCT);
  • Développement et appui financier aux projets de formations pour les demandeurs d’emploi peu qualifiés possédant au maximum un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur et les chômeurs de longue durée, demandeurs d’emploi depuis minimum 12 mois
  • Appui aux jeunes en formation en alternance;
  • Etudes et enquêtes se rapportant au secteur.

Les projets de formation constituent le core business du Fonds social. Leur contenu s’articule autour des thématiques prioritaires pour le secteur : la prévention des maux de dos, les soins palliatifs, la désorientation, la cuisine de collectivité, la gestion du stress, de l’agressivité et des conflits...

En 2014 et 2015, la formation du personnel soignant qui ne dispose pas du titre et qualification officiels d’aide-soignant a été au centre des préoccupations. Un projet intitulé « Tremplin vers l’aide-soignant » a ainsi été mis sur pied pour informer et favoriser la formation.

Le Fonds développe des actions en faveur des demandeurs d’emploi qui se forment à des métiers en pénurie dans le secteur.  Le métier le plus en vue est celui d’aide-soignant. 

Par ailleurs, le Fonds social met aujourd’hui un accent sur deux catégories particulières: les travailleurs ayant une capacité réduite au travail ou travailleurs handicapés et les jeunes en stage de transition. Pour la première catégorie, le Fonds réfléchit à une meilleure coordination avec d’autres instances déjà actives.  Pour les jeunes, le Fonds intervient financièrement pour une partie d’indemnité du stage de transition et accompagne ces jeunes dans leur insertion sur le marché du travail. De préférence vers le secteur des maisons de repos, bien entendu.

 

Vous voulez en savoir plus sur ce Fonds ? N’hésitez pas de consulter son site ou de contacter sa cellule administrative :

Edmond Mitano, Responsable de projets (francophone) Tél: 02 227 59 78

Tom Van Oost, Responsable de projets (néerlandophone) Tél: 02 227 59 73

Nadia Bouaicha, Collaboratrice de projets Tél: 02 229 20 35