Arbre des tâches plan de formation
À quoi sert-il ?
Créer les bonnes conditions
Quand l'utiliser ?
Gestion de projet
Quel format ?
Exemple

En bref

Un outil pour développer une vue d’ensemble sur les différentes tâches à exécuter dans la réalisation du projet.

Aperçu

Pourquoi
Découper le projet en un ensemble cohérent de résultats à atteindre et identifier les différents travaux à mettre en place à l’aide d’une décomposition en éléments gérables et d’une identification des tâches et ressources nécessaires
Pour qui
Toute l’équipe, qui va s’en servir comme d’un carnet de bord
Quand l'utiliser
Au lancement du projet
Durée
Cela dépend du type d’objectif. N’allez pas trop vite et prenez, si possible, le temps de consulter des collègues ayant déjà mis en place le même type de projet
Elément

  1. Après avoir pris la décision de lancer le projet, imprégnez vos des objectifs.  De là, identifiez les différentes tâches à réaliser.
    Le porteur de projet a un rôle central en tant qu’initiateur et documentaliste.
    Impliquer dès cette phase les différents membres du groupe projet créera de la cohérence
     
  2. Se poser la question de coordonner des tâches ou d’intégrer les actions. Pour organiser une journée « portes ouvertes » dans votre institution, les ressources « tables et chaises », « matériel de diffusion son » et « scènes », et les tâches « commander », « aller chercher » et « rendre » peuvent être combinées au niveau humain et logistique (une personne se charge de la recherche et organise un transport commun des tables, des chaises, de la sono et de la scène en ne louant si possible qu’une journée un camion).  C’est le fait d’avoir identifié les différentes tâches au niveau de l’exécution qui permet de prévoir les intégrations et d’éviter ainsi les « Si j’avais su… »
     
  3. Trouver un mode de visualisation pour permettre à chacun de saisir les différentes tâches et les interactions entre elles. Le mind map est un outil souvent utilisé pour cela.

Les trucs pour réussir ?

  • Se saisir de l’environnement dans lequel le projet est mis en place pour identifier des tâches pertinentes
  • Interagir, se documenter auprès de personnes-ressources ayant déjà mis en place le même type de projet.
  • La gestion par projet implique souvent une part de collégialité.  Dans des projets à plus long terme ou impliquant de multiples acteurs, il pourra être intéressant de dessiner, suivant une logique d’organigramme par exemple, les différentes relations entre les partenaires.

Et après ?

L’élaboration et la mise en place de la gestion du projet.