L’esprit clair

Un référentiel de compétences (RC) dresse la liste des compétences nécessaires pour exercer les activités décrites dans la description de fonction. Attention de ne pas le confondre avec le bilan de compétence, dispositif individuel d’accompagnement visant à faciliter l’évolution professionnelle.
 

Elément

Outil interne

Ce référentiel peut être un document à usage interne, c’est-à-dire construit et utilisé de manière très spécifique par une institution, dans son contexte, avec son vocabulaire et ses objectifs. Dans ce cas, il répertorie et classifie, selon des critères internes, les compétences des différents métiers de l’institution ; certaines peuvent être communes à plusieurs catégories de métiers, ou propres à un seul. 

Le référentiel illustre et explicite des concepts aux contours parfois variables ou qui font référence à des notions abstraites. C’est donc une occasion de préciser en interne quelle définition, quels exemples, quels indicateurs se cachent derrière telle ou telle compétence. Cela peut s’avérer très utile pour spécifier les savoir-être (ou comportements) professionnels, moins « palpables » que des compétences techniques. 

Par exemple, la compétence qui consiste à « savoir travailler en équipe » est souvent mise en avant. Que recouvre réellement cette notion ? Dans une institution, cette compétence pourrait être associée à l’esprit de solidarité, et recouvrir une acception large intégrant de l’interchangeabilité dans les tâches en cas d’absence ; dans une autre, il s’agira uniquement de participer aux réunions d’équipe. 

Outil sectoriel 

Cependant, dans certains cas, des RC ayant une portée plus large ont été élaborés par les secteurs ; en effet, l’exercice de certains métiers est soumis à l’obtention d’une qualification particulière (infirmier·ère par exemple). 

D’autre part, il existe aussi un processus de validation des compétences : celui-ci permet d’obtenir un titre de compétence pour tout (ou une partie) d’un métier. Pour toute information sur ce processus, consultez le site du Consortium de validation des compétences

Des référentiels « formations » et « métiers » sont alors écrits par des experts de la formation et du métier en question. Ces profils sont publics et donc consultables sur le site du Service francophone des métiers et des qualifications SFMQ . Différents métiers y sont déjà analysés (ex. : aide-soignant·e, aide-ménager·ère, aide familial·e), et il est possible, via les partenaires sociaux, d’introduire une demande pour analyser un nouveau « profil métier ».

Attention, ces référentiels reprennent l’ensemble des tâches et compétences qu’un·e professionnel·le doit pouvoir exécuter. Si un « référentiel officiel » existe, il est intéressant de s’en inspirer, afin de ne pas « réinventer la roue » ; mais il est important de l’adapter à votre réalité de terrain. Le RC doit en effet être un outil qui complète une description de fonction qui est elle-même propre à la manière d’exercer ladite fonction au sein de votre organisme.
 

Pour le personnel 
•    Le RC met en valeur l'étendue des compétences déployées dans une fonction ;
•    il ancre un langage commun à l’ensemble du personnel d’un service ;
•    il permet de savoir ce que l'on attend d’une personne dans l'exercice de son métier ;
•    il contribue au diagnostic des compétences nécessaires pour évoluer à titre personnel dans son emploi actuel, ou vers un nouvel emploi ;

Pour l'organisation
•    Le RC permet d'apprécier l'ensemble des compétences nécessaires au bon fonctionnement de l'institution ;
•    il permet d'identifier les besoins en compétences et facilite la réalisation du plan de formation ;
•    il objective les besoins pour une fonction, et est utile au bon déroulement du recrutement, qu'il soit interne ou externe ;
 

Dans le cadre de la validation des compétences et de la valorisation des acquis de l’expérience, le SFMQ a pour mission d'établir des RC reconnus par les acteurs de la formation en Belgique francophone.

Vous trouverez sur enseignement.be des exemples qui concernent l'hôtellerie, l'alimentation ou la construction, les services aux personnes, les arts appliqués, et d'autres encore. 

L’administration fédérale a elle aussi édité un dictionnaire de compétences dont vous pouvez vous inspirer : Dictionnaires Gestion des Compétences