Le bien-être : aussi dans le non-marchand?

2 juin 2015

Les partenaires sociaux bruxellois ont mis sur pied une Asbl paritaire afin d’aider les petites structures (reconnues par un des décrets de la CoCoF) à développer leur politique de bien-être au travail.

 

La loi sur le bien-être au travail (4/8/1996) amène chaque employeur à prendre des mesures pour éviter au maximum les dommages causés par le travail. Ceux-ci coûtent cher au travailleur, à l’employeur et à la sécurité sociale… Ils prennent des formes diverses : maladie, dépression, accident, démotivation, dysfonctionnements et autres troubles musculo-squelettiques. 

L’employeur, avec la participation de tous les travailleurs, doit développer des mesures de prévention, adaptées à la taille et aux types de risques des métiers et fonctions de l’organisation.

Ces mesures figurent au Plan global de prévention[1]

Les connections avec la gestion des compétences sont donc nombreux.  Competentia renvoit d’ailleurs vers les outils développé par l’ABBET.  Un dispositif de base commun est la description de fonction par exemple.  L’ABBET y consacre une fiche qui  explique ce qui est attendu d’un travailleur à tel poste, à tel moment. En matière de bien-être au travail, elle permet de prévenir (ou d’objectiver) la surcharge (ou sous-charge) de travail, les conflits de rôle ou de responsabilité.  En termes de gestion de compétence, c’est un outil pour identifier un besoin de formation et ainsi permettre à chaque travailleur de se sentir en phase avec le cœur de son métier.

Pour aider les petites structures (reconnues par la CoCoF), l’équipe ABBET peut intervenir sur le terrain, pour aider à établir le plan global de prévention, conseiller  mais également  animer des « DÉPARIS ». Qu’est-ce que cela ? Il s’agit d’un DÉpistage PArticipatif des RISques au cours duquel les risques possibles sont passés en revue. Les pistes d’amélioration qui sont émises durant la rencontre pourront figurer au plan de prévention.

Riches de toutes ces expériences, l’ABBET a produit la BOBET (Boîte à outils pour le bien-être au travail dans le non-marchand). A travers 103 fiches courtes et adaptées au secteur, la BOBET permet d’appréhender le contenu de la loi et des obligations qui en découlent de manière simple et concise.  

L’ABBET organise également des intervisions pour Conseillers en prévention et crée des outils de prévention Incendie et Nettoyage-produits

 

Pour être tenu au courant des nouveautés et évolutions de la loi, un site : www.abbet.be   Vous y trouverez toute la BOBET et d’autres outils tels 2 vidéos et des carnets sécurité «  Incendie » et « Produits de nettoyage et entretien ».

 

[1] Leur suivi est assuré par le Conseiller en prévention interne, désigné parmi les travailleurs (l’employeur peut assumer cette fonction s’il n’y a pas 20 travailleurs). Il fait également le lien avec le SEPP (Service externe de prévention et de protection au travail) auquel chaque employeur est obligatoirement affilié  (pour la médecine du travail et la gestion des autres risques, notamment psychosociaux).