Le non-marchand : ses tendances

31 octobre 2016

 

Le site http://www.lenonmarchand.be/ est accessible dès aujourd’hui. Notre objectif est de fournir une photographie du secteur à partir de données reconnues fiables.  Et de lui donner un format abordable et libre d’accès pour chacun des acteurs du secteur.

 

La gestion des compétences est une tâche qui se  joue à différents niveaux et avec de multiples acteurs. Bien entendu, c’est dans l’institution même que se déroule la plus grande partie du développement des compétences, notamment grâce à de nombreux outils que competentia vous aide à maitriser.

Une série de décisions externes à votre structure peuvent aussi influencer la gestion des compétences.  Deux exemples ? Si la politique de formation relève des structures, elle est aussi orientée par les décisions prises au sein des commissions paritaires.  Les partenaires sociaux donnent des orientations, notamment pour l’utilisation de moyens mutualisés, que les Fonds de formation mettent ensuite en musique.  La politique de recrutement est un autre outil important de gestion des compétences des institutions et elle est fortement impactée par les décisions d’aides à l’emploi décidées par les différents niveaux de pouvoirs

 

Pour prendre choisir telle ou telle orientation, il est essentiel pour les décideurs mais aussi pour tous ceux qui interagissent avec eux, de disposer de données globales et fiables sur le secteur. 

C’est pourquoi l’APEF, en collaboration avec le Cerso, (Centre de Recherche du social) a développé le site http://www.lenonmarchand.be/

 

Vous y trouverez une série d’information sur le secteur et son évolution depuis 2008 en termes de genre, d’âge ou encore de rémunération.  Ceci peut vous être utile pour positionner votre structure par rapport à l’ensemble du secteur, comprendre certains focus développés au niveau sectoriel (le vieillissement marqué dans le secteur non-marchand des travailleurs expliquent des politiques envers ce public mais aussi des incitants pour l’engagement de jeunes) ou encore pouvoir mettre en avant l’impact du secteur non marchand dans vos discussions avec de futurs partenaires ou financeurs.

N'hésitez pas à nous laisser vos impressions et réactions.