Partage de pratiques à propos du tutorat de stagiaires

17 juin 2021

Voici un retour d’expérience sur 2 projets complémentaires concernant le tutorat de stagiaires et menés avec Competentia :

  • le premier concerne l’accompagnement d’équipes mettant en œuvre du tutorat de stagiaires dans des hôpitaux ;

  • le second, encore en cours, consiste à adapter une boîte à outil pour faciliter l’accueil des stagiaires dans les maisons de repos (et de soins).

 

A la rencontre des réalités de terrain

Dans les hôpitaux, Competentia a rencontré près de 120 référent·e·s-tuteurs et tutrices.

Pour adapter la boîte à outil au secteur des maisons de repos (et de soins)[1], nous avons donné la parole aux acteur·rice·s de terrain.  Nous avons organisé 4 groupes-focus réunissant une quinzaine d’institutions du Fonds des Personnes âgées pour questionner les outils existants et découvrir des besoins plus spécifiques.

Mobiliser toutes les personnes impliquées

Pour que le tutorat soit une réussite, il doit impliquer, autour du duo tuteur·rice-tutoré·e, [2] l’ensemble des personnes qui contribuent à sa mise en place : une équipe, une hiérarchie, une institution, une école.

Il est également porteur d’outiller les référent·e·s pour encadrer au mieux les stagiaires.  Les groupes-focus et les accompagnements ont aussi mis en avant l’importance d’un soutien :

- au sein de l’équipe pour que le·la référent·e n’ait pas seul·e la charge de la fonction tutorale ;

- par la hiérarchie afin, notamment, que les chef·fes de service puissent tenir compte de la présence  de stagiaires pour adapter leurs attentes vis-à-vis des référent·e·s.  La hiérarchie joue aussi un rôle essentiel dans l’accueil de première ligne et la constitution des plannings.

La direction, un maillon essentiel 

D’abord pour reconnaître le travail fourni par les référent·e·s. Lorsque un stage « se passe bien », l’institution est gagnante car les bénéficiaires sont satisfait·e·s des soins et les stagiaires ont une image positive de l’institution.  Celle-ci sera alors perçue comme un futur lieu de travail potentiel. La reconnaissance de cet apport est symboliquement important. Elle peut aussi se traduire concrètement dans le processus de recrutement. L’évaluation du stage peut en effet être prise en compte au moment de l’engagement et de l’intégration d’ancien·ne·s stagiaires, notamment pour proposer des actions de formations pouvant combler des lacunes constatées pendant les stages.

Ensuite pour donner aux référent·e·s les moyens d’acquérir les compétences nécessaires pour bien jouer leur rôle. Il peut par exemple s’agir de moments de partage d’expériences entre tuteur·rice·s, de formations (notamment pour apprendre à gérer les tensions qui peuvent naitre avec les stagiaires), etc.

Des attentes différentes pour chaque école !

Chaque stagiaire réalise plusieurs stages pendant son parcours scolaire.  Chaque école est libre, dans le cadre défini par l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles[3], d’utiliser des définitions, processus et grilles d’évaluation distincts. 

Les référent·e·s soulignent la difficulté de tenir compte des spécificités demandées pour chaque stage et de comprendre certains documents.  Ainsi, une référente d’une maison de repos explique : « C’est un casse-tête.  Je ne sais plus ce que je peux demander à qui entre les stagiaires des premières, de seconde ou de troisième année.  Et c’est encore pire quand elles viennent de différentes écoles ».

Il y a donc un véritable besoin de clarifier, dans un format rapidement assimilable par les référent·e·s, les attentes des écoles envers leurs stagiaires. Une mise en commun des processus d’évaluation serait également le bienvenu.

Ressources et soutiens

Les Fonds de formation ont mis en place un ensemble d’actions pour soutenir les tutrices et tuteurs dans la mise en place de tutorats de qualité. 

Le site www.tutorats.org rassemble différentes initiatives, outils, offres de formation et propose des accompagnements sur le terrain. 

Si vous souhaitez plus d’informations sur les soutiens mis à disposition, contactez le service conseil de Competentia.

 


[1] Le travail d’écriture est prévu durant les vacances.  Les outils seront disponibles suite à la validation par les partenaires sociaux durant le second semestre 2021.

[2] ou un·e nouvel·le collègue, ou un·e collègue développant une nouvelle compétence ou une personne s’insérant sur le marché du travail. Pour identifier les différents types de tutorat et donc de tutoré·e, c’est ici.

[3] Durant les stage d’observation, notamment, il semble très compliqué pour le·la référent·e de « se sentir observé·e » et pour le·la stagiaire à « rester dans une position d’observateur ».