Connais-toi toi-même !

25 septembre 2018

Le chapitre Connaitre le cadre institutionnel  a été actualisé.  Découvrez nos nouveaux contenus, en particulier ceux liés aux descriptions de fonction. Ces derniers ont été adaptés suite aux échanges avec près de 50 participants,  lors de 3 ateliers qui se sont tenus début 2018.

 

Travailler dans une asbl, c’est souvent une aventure.  C’est un défi humain, partagé et construit avec d’autres travailleur·euse·s afin de rendre un service à un·e bénéficiaire. 

Cela ne signifie pas « partir à l’aventure », sans boussole, sans but.  C’est pourquoi l’association se fixe une mission et une vision dans laquelle elle explique son apport vis-à-vis de ses bénéficiaires et de la société dans laquelle elle s’inscrit.  Elle décrit aussi les balises auxquelles l’institution sera attentive pour atteindre la mission, en termes de moyens mais aussi de résultats.

 

Autour de cette mission, l’association construit donc une série d’instruments de gouvernance pour s’assurer un pilotage.  Ce sont des cadres déontologiques, des pratiques d’actions qui la différencie ou la rapproche d’autres structures ou la mise en place d’organes de concertation.

C’est dans la lignée de cette structuration que s’inscrivent un ensemble d’outils de gestion des compétences comme un politique d’apprentissage et plan de formation ; des descriptions de fonction et le partage des responsabilités ou encore une politique de recrutement la moins discriminante possible.

Le choix de cette gouvernance et la manière dont elle est organisée n’est pas neutre.  Elle détermine « la culture de la structure ».

 

Connaitre la mission et « culture de la structure » est essentiel.  Pour ses dirigeants, bien sûr ! Mais aussi pour chacun·e des travailleur·euse·s.  Chacun·e peut ainsi se positionner en fonction de ce qui est attendu de lui ou elle.  Connaitre la mission et son évolution permet aussi de d’appréhender certains fonctionnements et héritages, ces manières de faire qui sont non explicites sur le lieu de travail.  Cela permet de se positionner en tant qu’individu par rapport à ces règles et de pouvoir les expliciter au moment où l’organisation et ses travailleur·euse·s veulent les faire évoluer.

 

Sachez aussi que connaitre ce à quoi l’on travaille et dans quel but on le fait est l'un des meilleurs facteurs de prévention primaires contre le burn out.  Donner du sens à l’action réalisée et la poser dans un cadre reconnaissant permet une inscription à long terme de chacune des fonctions dans l’institution.

 

Alors, pour ceux·elles qui sont à la recherche d’outils ou d’informations sur ces sujets, invitation est faite à consulter le nouveau chapitre « connaitre le cadre institutionnel ».  N’hésitez pas à nous faire part de vos feedback, de vos pratiques et d’éventuels outils que nous pourrions partager au sein de la communauté competentia !
 

Bonne re-découverte…